28
Fév

Ensemble, rendons nos rues plus propres !

Tous nous rêvons d’un cadre de vie super propre, « nickel chrome », mais tous peut-être, sans doute, ne consentons-nous pas les efforts utiles ! En effet, un matelas abandonné ou un poste de TV déposé sur un trottoir heurte, mais la saleté commence bien avant, à vrai dire dès un mégot abandonné ou un chewinggum jeté au sol. Demain, ensemble, nous pourrons entreprendre une opération nettoyage de nos lieux de vie mais aussi de changer les comportements car, seule, l’autorité publique ne peut solutionner le problème.

Notre « Green Day », c’est une large mobilisation citoyenne proposée pour, concrètement, donner un grand coup de balai dans nos rues. Cette opération est programmée au dimanche 25 mars, entre 9 et 12h.

Les papiers, les canettes, les récipients plastics abandonnés ne manquent pas, l’opération « Wallonie plus propre » est donc une action de toilettage mais se voudrait aussi une action de sensibilisation. La Ville de Fleurus s’est inscrite à cette opération, elle apportera un soutien logistique à Soviet Bloem et Fleurus en Transition qui agiront de concert sur le terrain.

On l’a dit, écrit et on le répétera, mais si saleté il y a c’est parce que notre société n’est pas nécessairement bien éduquée. Et si une frange de la population cerne mal le contexte du « vivre ensemble », ce n’est pas pour autant qu’il faut abandonner toute ambition.

En 2017, Soviet avait regroupé grosso modo 80 bénévoles, en l’espace d’une matinée ils avaient empli 160 sacs de déchets. Ce serait extraordinaire si le 25 mars prochain nous pouvions doubler ces chiffres.

En tout cas, un groupe de travail s’est constitué en notre sein et a accueilli des membres de Fleurus en Transition, pour qui la production des déchets est vraiment un élément essentiel de son combat.

Fleurus en transition ? En transition signifie quoi ?

On sait tous que dans vingt ans, voire un peu plus, la vie sera différente, puisque aujourd’hui déjà tout se bouscule. Certains ne considèrent « le progrès » qu’au travers de « nouveaux machins technologiques», même s’ils galvaudent les ressources, énergétiques et autres. Qui donc mettra des limites à ce jeu ? On peut imaginer le personnel politique dans un rôle fort mais il est manifeste que les lobbies industriels, financiers et autres sont écoutés par nos décideurs, voilà qui d’ailleurs repousse sans cesse des décisions, par exemple, quant à l’instauration d’une caution sur la canette métallique !? C’est vrai, les industriels apportent des moyens financiers pour entreprendre des actions de sensibilisation, mais cette étape n’est pas « la » solution.

Pourquoi le Citoyen ne s’exprimerait-il pas sur le sujet ?

Animé du souci de faire bouger sa ville, Soviet Bloem a donc relancé un « green day » auquel tous les citoyens volontaires et bénévoles pourront participer. L’action comportera un volet dans chaque commune de l’entité, rien n’est donc impossible à personne.

L’environnement est un problème majeur, personne ne peut l’ignorer…

Comments ( 0 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *