16
Mar

Nous sommes tous concernés, réagissons pardi !

Vous trouvez que l’espace public n’est pas suffisamment propre ? Nous partageons votre opinion, mais convenons ensemble que les citoyens ont un rôle important à jouer au niveau de cette problématique. Ce dimanche 25 mars, au travers de « Ze Green Day », « Soviet Bloem » et « Fleurus en Transition » réagiront : avec celles et ceux qui nous rejoindront, ramassons les déchets !

La Wallonie a lancé l’opération « Pour une Wallonie plus propre » (Be WaPP), la Ville de Fleurus y a adhéré, avec son support logistique des bénévoles entreprendront donc un nettoyage, essentiellement des zones habitées.

Il s’agit évidemment d’une démarche bénévole, ouverte à tous. Le 25 mars, entre 9 et 11h30, il y aura des équipes dans divers coins de l’entité, ensuite ces bénévoles seront invités à partager le verre de l’amitié qui sera proposé en la salle annexe à la piscine. Ce sera le moment d’échanger les constatations, les attentes, les espoirs.

Il est évident que plus nous serons nombreux, plus nous pourrons toiletter de lieux, nous nous réjouissons que les scouts ont d’ores et déjà décidé de rejoindre le projet. D’ailleurs, pour que les petits scouts oeuvrent en sécurité, hors trafic, les abords de la salle polyvalente du Vieux-Campinaire et de la Forêt des Loisirs leur seront confiés.

Au travers de cette action, nous sommes au cœur d’un vrai débat : pourquoi à notre époque y a-t-il autant de négligences ? Si peu de civisme, voire de criminalité environnementale ?

Au-delà des efforts déployés au quotidien par les pouvoirs publics pour l’entretien de l’espace public, un certain nombre de citoyens mesure notre « responsabilité collective » et ont déjà choisi de réagir : ils sont devenus « Ambassadeurs de la propreté ».

De quoi s’agit-il ? De bénévoles qui pratiquement chaque jour arpentent les rues proches de leur habitation pour les maintenir « plus propre ».

Michel s’indigne : « choqué par l’attitude de certains citoyens et du manque de respect j’ai voulu réagir » en espérant sensibiliser de plus en plus de monde. Pour sa part, si Daniel sort chaque jour pour soigner sa forme physique, il dit « je suis très heureux d’une initiative comme celle-là pour mon quartier et ma commune ». Quant à Sabine, elle a adhéré naturellement à la fonction : « Ma famille me suit, Il est essentiel de sensibiliser petits et grands ».

Et puis, parmi la petite dizaine de bénévoles, il y a Mme Massinon qui habite au centre de Fleurus.

Thérèse, comment avez-vous intégré cette démarche ? « ça fait longtemps, en me promenant, que je ramassais, ma fille m’a donc inscrite en qualité d’ambassadrice. Il y a plus de 6 ou 7 ans que je parcours bénévolement les rues entre les rues de la Station, Poète Folie, la gare et la Cité du Camp Dandois. Bien sûr, il ne faut guère attendre des marques de reconnaissance, voir un peu

d’encouragements. Mais de temps en temps quand même… Cela dit, depuis que de nouvelles poubelles ont été mises en place je constate la différence. »

En 2017, la Ville précise que 50 nouvelles poubelles ont complété le réseau des 80 existantes, et dans les prochains mois une trentaine seront encore mise en place – le parc aura ainsi été doublé -, dans les lieux de passage essentiellement, arrêts de bus, abords des écoles et infrastructures diverses.

Que retrouvez-vous comme déchets ? « De tout, des vêtements abandonnés, des bouteilles en verre et en plastic, une pizza à peine entamée, beaucoup de mégots de cigarettes jetés à côté de la poubelle. Je suis parfois embêtée : en effet à 80 ans je n’ai plus de voiture je ne sais donc pas aller au parc de recyclage. La ville nous a confié des gants, une pince, un gilet fluo et des sacs bien entendu. lorsqu’il faut évacuer – plusieurs sacs par semaine –, j’appelle donc le service des Travaux de la ville, bien heureux de notre action. Si un dépôt de déchets est trop important, je photographie et envoie via smartphone à la cellule communale de propreté. »

Super motivée notre mamy connectée, elle pourrait être un moteur pour beaucoup, d’une action comme la journée du 25 mars par exemple. Elle y participera d’ailleurs.

Donc, notre appel est le suivant : le dimanche 25 mars en matinée, « Soviet Bloem » et « Fleurus en Transition » uniront leurs moyens pour nettoyer un maximum de rues de l’entité, cela dépendra du nombre de bénévoles, à qui il est proposé de se retrouver dès 8h45  formation des équipes, répartition des parcours, distribution des « outils » et consignes à chacun  aux abords de la piscine de Fleurus.

160 sacs de déchets ont été récoltés en mars 2017, qui dit mieux ?

Comments ( 0 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *