18
Juil

Clara, une Fleurusienne à la Coupe du Monde !

Ce n’est évidemment pas tous les jours qu’une jeune fille de chez nous est sélectionnée pour participer à la Coupe du Monde de roller derby. Cette compétition aura lieu fin juillet à Philadelphie (USA), Mademoiselle Clara Stache sera de la partie.

En deux ou trois décennies un certain nombre de disciplines sportives ont vu le jour. Après avoir connu le pic de skate board, le patin à roulettes est revenu à la mode, aujourd’hui c’est la pratique du roller derby (une branche de la fédération de patinage sur glace) qui retient notre attention.

De quoi s’agit-il ?

D’une course de contacts à patins à roulettes qui oppose deux teams (15 joueurs sur le banc, 5 sur le terrain) qui, au sein d’une grande surface ovale (le « track »), attaque ou défend. Le but est de marquer des points en accomplissant un maximum de tours de la zone de jeu, ce qui sous-entend qu’il faut éviter le pack défensif adverse qui a pour but de bloquer le jeu. Un tour réussi équivaut à une unité, une mi-temps dure 30 minutes, scindée néanmoins en tranche de 2’ car la discipline est très physique.

Le code de discipline est très rigoureux – dix arbitres et officiels encadrent une partie -, il s’agit d’empêcher totalement une trop grande virilité bien entendu « mais toutes les rencontres se terminant dans la fraternité » souligne notre interlocutrice.

Dans notre région, le BlanckLand Rockin’K-Rollers aligne une équipe « juniors » (- de 18 ans), la seule en Belgique. Les échanges avec des clubs étrangers sont donc fréquents, et les différents niveaux bien cernés par les coaches. Voilà qui a amené les responsables européens de la discipline a sélectionné cinq jeunes Carolos pour intégrer la Team Europe qui séjournera aux Etats-Unis entre les 18 et 28 juillet pour la « Coupe du Monde », où seront représentés l’Australie, le Canada, la Grande-Bretagne, et deux teams américains (East et West).

 

La découverte d’une autre culture

A 16 ans, on rêve du monde n’est-ce pas ! C’est un peu le « trip » de Clara, jeune Fleurusienne qui vient de fêter ses 16 ans et qui a pris l’air avec l’ambition de faire honneur à notre continent mais aussi se découvrir dans d’autres conditions. Papa Fabian couve sa jeune pousse lorsqu’elle s’exprime : « Sportivement, c’est assez haletant de s’imaginer au niveau d’une rencontre de ce niveau, de rencontrer des homologues d’autres continents, mais je rêve aussi de la culture américaine. Les films, les séries nous baignent dans cette ambiance, je veux y goûter. Nous logerons deux nuits à New York, et huit à Philadelphie, je suis impatiente d’autant plus que la langue n’est pas un souci pour moi ». Elle lit Harry Potter en anglais il est vrai, et est fan des « Twenty-One pilots ».

Consciente que cette sélection n’aurait pu être honorée sans l’investissement parental (Maman Marina accompagnera d’ailleurs sa progéniture), Clara poursuit : « Une équipe comporte quatre défenseurs (qui constitue le pack) et un jammer, chargé d’effectuer un maximum de tour. S’il faut une énergie certaine et un équilibre au plein sens du mot, l’agilité physique et intellectuelle est une qualité indispensable pour s’adapter aux évolutions incessantes de la tactique, adaptée en fonction du jeu de l’adversaire. Mais autour de l’ovale, il y a une culture propre à la discipline, un peu rock and roll, beaucoup portent des tatouages, certains se peignent le visage, la musique et les lumières emballent le spectacle. »

Si vous souhaitez suivre les résultats de cette Coupe du Monde, empruntez le lien ici.

Le roller derby n’est pas encore pleinement adopté par les médias, mais Clara y croit, elle y a trouvé son équilibre après avoir goûté au tennis, karate, handball ou encore la natation. « C’est par le biais d’une collègue de Maman que j’ai découvert le BlackLand Rockin’K-Rollers et la discipline où les jeunes filles sont plus nombreuses que les garçons. »

Voilà, Clara a tout glissé dans son sac : patins (plusieurs centaines d’euros), casque, protège-dents, coudières, genouillères.

Nell (13 ans) et Lucille (7), ses petites sœurs, resteront suspendues avec Papa aux petites nouvelles qui viendront d’outre-Atlantique.

Comments ( 0 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *